Chargement

Les problèmes bancaires européens.

Le système économique, financier, monétaire et bancaire européen n’est pa sun exemple de réussite, et cela n’est un secret pour personne. En effet, nous avons, avec l’euro, créé une monnaie puissante que la BCE, banque centrale européenne tente bien que mal de réguler. Mais la BCE rencontre des problèmes de grande envergure, des problèmes monétaires et bancaires surtout. En effet, les banques européennes ne suivent pas leurs directives, et prennent trop de décisions indépendantes. En même temps, quand on sait le taux de partis politiques qui refusent l’europe et veulent avoir leur indépendance, cette situation aura du mal à évoluer. Florian Philippot par exemple, président du parti politique “les patriotes”, ancien élu Fn, de l’extrême droit française, a prononcé une fois de plus récemment une phrase d’une absurdité sans nom. Il dit que la France se doit de sortir de l’euro, afin d’affirmer non pas son indépendance, mais sa liberté. Un pays sans sa monnaie n’est pas un pays libre. ALlez dire ca aux grecs, que leurs monnaie nationale a notamment torpillé. Alors, malgré les directives européennes de fusion acquisitions interbancaires, les banques posent problème par leurs pluralités. Pourquoi ce phénomène, et quels en sont les dangers ?

Et bien ce phénomène est dû à plusieurs causes. Une certaine, est le traumatisme du crédit Lyonnais. Cette banque, qui a prospéré dans les années 90, a failli mourir, et ainsi causer la faillite de la grande république française avec la sienne, car il était trop gourmand. Ses multiples acquisitions et investissements douteux ont fait de son état bancaire une situation instable, et risquée. Alors, la faillite de l’une de ses filiales a causé la faillite du groupe en général. Le problème bancaire européen est alors un problème de confiance interbancaire. Les banques ne veulent plus tenter la fusion ou l’acquisition, car ils ne prêtent aucune confiance envers leurs concurrents. Même si la plupart des pays ont le triple A, à l’exception de notamment la France, la confiance interbancaire est limitée. LA confiance entre les banques internationale l’est encore plus; En effet, même si l’on peut être client de banques autour du monde, l’exemple de la suisse, avec des paradis fiscaux, les banques entre elles ne veulent pas fusionner ou lier leurs.

Le problème est alors la solidité de l’Europe, sans un socle bancaire solide, l’europe ne peut pas prospérer économiquement, l’Europe ne peut pas être un phare dans l’économie mondiale globalisée. ALors les banques doivent s’allier. Car les pays indépendamments ne sont pas des empires, n’ont pas la même puissance et le même rayonnement économique qu’au temps du colonialisme, et ainsi, la volonté d’un continent puissant économiquement est la seule solution viable.

Salut vous ! Je m’appelle Noémie et je sors tout droit d’une grande école de communication. J’aimerais devenir rédactrice web, c’est pourquoi j’ai commencé à créer ce site d’actualité sur divers sujets. Je vous souhaite donc une bonne lecture et à bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En haut